Phobie de la voiture, phobie de la route

phobie de la voiture hypnoseSi vous avez développé une peur au volant, voire une phobie de la voiture, amaxophobie, ou de certaines routes ou conditions de roulage, l’hypnose vous sera du plus grand secours, je vous explique ici comment. Aussi, savez-vous que la phobie de la voiture, la peur de conduire peuvent avoir différentes origines :
– une expérience traumatique : vivre, avoir vu un grave accident
– enfant, contact avec des parents peureux,
– une façon de se protéger de soi,
– route et voiture symbolisant des expériences de vie douloureuses du passé.

Traiter la phobie de la voiture, la phobie des autoroutes.

Je vous explique ici, selon les différentes origines de la peur, les outils à utiliser pour s’en sortir et pouvoir rouler sereinement, en toute sécurité.

Dans le premier et le deuxième cas, le travail thérapeutique aura pour but une désensibilisation : par hypnose, mouvements oculaires, eft. L’objectif est de dissocier les faits, les lieux de l’émotion négative générée.
Dans le troisième cas, la peur peut être une façon de se protéger de soi, lorsqu’on a dans le passé eu une conduite avec excès de vitesse, prise de risques,… un travail en hypnose permettra une régulation du comportement, une reprise de confiance en soi quant à sa capacité de se protéger, de gérer ses pulsions,…

D’un point de vue symbolique la voiture représente le fait de prendre sa vie en main.

« Je suis assis au volant de la voiture de ma vie, je conduis ma vie, je choisis vers où je vais, quand je m’arrête,… » !

Différents types de phobies de la voiture, phobies de la route.

La peur de conduire seul
Elle correspond à un besoin d’avoir quelqu’un à ses côtés pour se rassurer, comme si l’autre allait pouvoir nous sauver s’il arrive quelque chose, … cela revient à « je ne porte pas seul(e) la responsabilité ». Cette peur peut être l’écho de situations passées où la personne s’est sentie seule face à de trop lourdes responsabilités, charges, décisions à prendre,…

La peur de rouler avec des passagers
Au moins deux aspects sont envisageables, responsabilité et confiance en soi face au regard de l’autre. Relativement à la responsabilité : si dans le passé, la personne a dù prendre en charge sa famille, assumer un rôle de parent alors qu’elle est enfant. Elle peut développer une phobie d’emmener d’autres personnes dans sa voiture, cela symbolise sa saturation «  c’est trop, je n’en peux plus d’emmener les autres là où il faut, de conduire leur vie. » Il peut aussi y avoir un problème de confiance en soi, la difficulté de poser un acte en se sentant observé, jugé,…

La peur de la descente
Elle peut évoquer une descente aux enfers. Faire échos à une situation de vie où la personne a eu la sensation que la situation s’emballe, qu’elle n’a plus prise. La descente évoque alors cette sensation de glisser, d’être entrainé malgré soi vers le bas. A la vue d’une route en pente, la personne va paniquer sans savoir pourquoi.

La peur de la montée
Ou encore, une montée va effrayer parce qu’elle symbolise qq chose de difficile, des efforts produits dans le passé.

Certains éléments de la route peuvent être vécus comme rassurant
Par exemple suivre un camion. Comme si on s’en remettait à quelqu’un d’autre, qui pourrait en qq sorte jouer le rôle de figure paternelle, de protection, on peut s’y accrocher et se laisser tirer par lui, il est là pour protéger, il ouvre la route,..

Il s’agit juste ici d’exemples, ils ne sont pas à considérer comme vérité et généralisation à appliquer à chacun. Cependant, lors de mes anamnèses relatives à la peur de la voiture en questionnant sur l’histoire de vie, j’ai remarqué des similarités, des répétitions de scénarios. L’intervention thérapeutique en hypnose a ici pour but de se libérer du passé, faire certains deuils, se reconstruire.

 La phobie de la voiture est un symptôme, souvent parmi d’autres.

Il finit par disparaître lorsqu’on s’apaise et s’allège de son passé.

 

Don Juan, … séduction à tout prix!

séduction

Jo est dans la séduction!

Il a 40 ans, cadre commercial, marié, il collectionne les relations extra-conjugales, séduction est son mot d’ordre!
Partout où il va, il trouve une proie à séduire : au boulot, au fitness, à l’école des petits …
Madame sait tout, mais elle écrase. Elle pense aux enfants, à la maison à payer, à sa réputation (elle a été la dernière à l’apprendre m’enfin bon)…
Mais, un jour, sans que personne ne s’y attende, elle a explosé ! Elle a posé un ultimatum à super Jo ! “Ou tu arrêtes tes conquêtes, ou je demande le divorce.” En un éclair, Jo évalue toutes les conséquences du divorce, se dit qu’il aime la chaleur –et le confort- de sa petite famille … Il promet de changer.

Sevrage séduction!

Une semaine de sevrage complet ! Il y arrive ! Il se défonce au sport, se concentre sur ses dossiers, évite les bars … A un moment donné, il ne sait pas très bien pourquoi, il commence à sentir de la lassitude, un manque d’entrain, il est comme déprimé.
C’est alors qu’il décide d’entamer une thérapie. Quelle bonne idée Jo !
Là, il commence à comprendre certains mécanismes. Très souvent, le séducteur compulsif manque de confiance en lui. Aussi, il éprouve un grand besoin d’être rassuré à propos de l’image que les autres ont de lui.

Lorsqu’il charme et conclut, Jo peut –souvent inconsciemment- se dire :
»Ouf, je plais, et à un tel point que je peux faire passer l’autre à l’acte ».
Comme il a un grand besoin de percevoir ce message pour se rassurer, il séduit de façon compulsive.

Oui, le besoin compulsif de séduire se travaille en thérapie, sur trois axes :
En individuel :
1- en renforçant l’image de soi
2- en trouvant une autre façon d’utiliser la compétence à séduire
En couple :
3- pour restaurer le climat de confiance

L’hypnose est un outil précieux pour augmenter la confiance en soi, retrouver une image de soi satisfaisante sans besoin de réassurance externe.

Booster sa concentration, réussir ses examens, aussi par auto-hypnose!

Apprendre les langues par hypnose Liège - concentrationL’auto-hypnose est une méthode précieuse pour vous aider à la concentration.
En effet, la pratique de l’hypnose est souvent recommandée pour réussir ses examens!

Pour établir une analogie avec l’informatique, l’auto-hypnose correspond à un travail au niveau du software, une programmation.
En préalable, assurons-nous du bon fonctionnement du hard-ware.
En d’autres termes, vérifions si les conditions physiologiques nécessaires sont respectées.

HYPNOSE = SOFTWARE, PROGRAMMES – HYGIENE DE VIE = HARDWARE, PC

Piliers physiologiques : oxygénation – sommeil – alimentation – pauses

1) S’oxygéner correctement consiste simplement à respirer correctement, en pratiquant la respiration complète.
Contrairement aux pays Asiatiques, nous n’apprenons pas à respirer.
Je vous guide sur cette page, dans une petite capsule audio dans l’apprentissage de la respiration complète. Elle est très puissante, permet de “réamorcer” la course adéquate du diaphragme, de stimuler le système digestif, apaiser le mental, retrouver la concentration. De plus, les pratiques de rétentions sont dynamisantes.

2) Veillez à une bonne qualité de sommeil, dans une chambre complètement occultée et aérée.

  • Arrêter le travail, et surtout l’exposition aux écrans, minimum 1h30 avant l’heure du coucher.
  • Se coucher dès que la fatigue se fait sentir.

3) L’alimentation a un impact important sur la concentration. Le déjeuner doit être pris et ne sera pas glucidique. Vous trouverez sur cette page des idées de déjeuners amis de votre concentration. Attention aux protéines animales le soir!!! Elles stimulent la production de dopamine et ainsi perturbent le sommeil! Viandes et poissons sont donc à consommer le matin et à midi!

4) Faire des pauses régulières permet de mémoriser et de se concentrer. L’idéal est d’étudier une heure, une heure trente, sortir marcher 10 minutes et revenir.
Testez! Vous serez étonné du résultat!

Maintenant que nous avons réglé les bases physiologiques, nous pouvons nous focaliser sur notre “programmation mentale”!

Auto-hypnose pour l’étude, la concentration, la mémorisation

  • Avant de commencer, assis dos droit, commencez par effectuer trois respirations complètes.
  • Amenez votre concentration à l’arrière et en bas de votre crâne, visualisez à cet endroit une mandarine, sa couleur, sentez son parfum.
  • “Respirez et concentrez-vous dans cette mandarine imaginaire”, entamez un compte à rebours de 7 respirations.
  • Imaginez-vous, visualisez-vous souriant, concentré, joyeux d’apprendre.
  • Répétez-vous, si possible à haute voix et en vous souriant des phrases comme ” ma mémoire est excellente, j’ai du plaisir à apprendre de plus en plus facilement, j’apprécie cette chance de pouvoir étudier, j’ai d’excellentes capacités intellectuelles, je suis né pour apprendre ceci, ….”

Pensez aussi aux HypnoPulse, précieux alliés de votre concentration.

Ces techniques vous ont aidées? Merci de partager cet article, laissez vos commentaires et trucs perso …

Jalousie, comment s’en sortir?

jalousie témoignagesVous retrouverez dans cet article l’audio de l’émission “La Vie du bon côté” du 8/04/2016 sur la jalousie, ainsi que des témoignages.

1) Qu’est ce que la jalousie ?

La jalousie est un désir de possession à titre exclusif. Souvent, il est accompagné d’une peur de trahison, d’abandon.
Savez-vous que ce mot est d’origine Italienne ?
Il provient de “geloso”, il s’agissait d’un treillis destinné à dissimuler les femmes des regards inconvenants.
La jalousie serait elle une sorte d’envie de mettre l’autre en cage pour qu’il (elle) ne regarde pas et ne soit pas regardé ?
Mais qui est le plus en cage ? Celui en souffre ? Ou le partenaire ?
Derrière la jalousie se cache un besoin d’exclusivité, de posséder l’autre il y a de la dépendance affective, impression de ne pouvoir exister sans l’autre. La jalousie est une sorte de paranoïa où le jaloux se fait des films et récolte les éléments pour se prouver qu’il a raison. Ci-dessous, vous retrouverez l’audio de l’émission.

2) Comment se manifeste la jalousie ?

La jalousie peut se manifester à différents degrés. Elle s’établit souvent sur un terrain d’insécurité mêlé de peur et/ou de colère. Elle peut engendrer de la souffrance psychologique et physique.

3) Quelles sont les origines de la jalousie ?

a) Enfance 
– base de sécurité non établie dans la petite enfance par exemple par un sevrage trop rapide à la mère,
– vécu ou sensation d’abandon,
– vécu ou sensation de rejet,
– Issu du rapport à la mère, il s’agit d’un rapport “amoureux” à la mère que l’enfant ne veut pas partager, la jalousie amoureuse serait une  réminiscence de cette relation vécue dans l’enfance,
– perte de l’exclusivité d’un parent qui par exemple se remet en couple, et casse la fusion
=> attention dormir avec son enfant peut lui être dommageable dans sa vie d’adulte !

b) Projection 
La personne s’imagine que ce qu’elle ressent elle-même comme attirance pour l’autre sexe l’autre le vit aussi.
C’est elle qui a la base ressent de l’attirance, elle craind donc que l’autre ne fonctionne comme elle.
Il s’agit de mécanismes inconscients. Ce serait donc à celui qui est l’objet de la jalousie de se méfier!

c) Refoulement de pulsions homosexuelles
La personne se sent attirée par le même sexe, mais ne peut l’admettre. Plus elle refoule plus la pulsion est puissante, plus elle imagine que l’autre aussi ressent la même chose.

d) Besoin d’hyper contrôle
Vouloir contrôler ce que l’autre ressent, ce qu’il fait, mais aussi ses désirs, ses pensées, …

e) Manque de confiance en soi
La personne jalouse  ne se sent pas aimable et pense que l’autre peut la quitter à tout moment pour “mieux “!

f) Expérience passée négative
Quelqu’un qui a été trahi et développe la peur que le scénario se reproduise.

g) Croyance négative
On voit ce que l’on croit et non l’inverse !
Sur base d’une croyance de type « Les hommes ne sont pas fidèles », la personne va mettre en place tout ce qu’il faut pour se prouver à elle même la validité de cette croyance. Ce mécanisme inconscient peut mener au choix d’un partenaire volage, à mettre l’autre en situation qui va le pousser à …

4) Jalousie et inter action dans le couple.

La jalousie du conjoint peut s’avérer très rassurante lorsqu’on manque de confiance en soi.
Attiser la jalousie de l’autre peut servir à prouver que l’ont existe, que l’on est important !
Il faut se poser question si la jalousie est présente pour une première fois dans un couple sans précédent dans d’autres relations.

5) Jalousie, différences hommes femmes ?

D’après les études, la jalousie existe chez les 2 sexes, l’intensité variant de façon similaire.
Ce qui diffère est la manière de l’exprimer, davantage de colère au masculin, et de déprime au féminin

6) Jalousie, ce qu’il ne faut pas faire !

– demander à l’autre de rassurer
– rassurer l’autre, c’est vain, il en faudra toujours plus!
– fouiller

7) Comment sortir, se délivrer de la jalousie?

– thérapie de couple,
– nourrir le couple,
– créer des moments de complicité à vivre pleinement,
– épanouir sa sexualité,
– chercher l’adrénaline à 2 ! Parce que provoquer la jalousie, la cultiver peut aussi être une façon de pimenter le couple,
– apprendre à s’épanouir seul, se suffire à soi pour sortir de la dépendance affective,

8) Jalousie et thérapies.

a) En thérapie de couple : amener l’autre en thérapie en lui demandant de venir pour nous aider, pas pour le faire changer ! « Peux tu venir pour parler de moi à la thérapeute … »

b) Hypnose
L’hypnose est un outil puissant pour retrouver la confiance en soi, en l’autre, prendre de la distance, lâcher prise, se désensibiliser de films négatifs basés ou non sur la réalité.
La jalousie peut être considérée comme une sorte d’auto-hypnose négative, ……
Retrouvez ici l’article rtbf

Vous souffrez de jalousie ? Rdv 08/04 sur Vivacité!

vivacite-radioCe vendredi 08/04/16, 13h00 je serai l’invitée de Thomas Leridez, que je remercie!

Nous parlerons de la jalousie!

Cette émission pourra peut-être vous aider si vous en souffrez ou à mieux comprendre ce que vit la personne qui en souffre.jalousie
La jalousie est un désir de possession exclusive, il est souvent accompagné d’une peur d’être trahi(e), abandonné(e).
Savez-vous que ce mot est d’origine Italienne ?
Il provient de “geloso”, treillis destiné à dissimuler les femmes des regards inconvenants.
La jalousie serait elle une sorte d’envie de mettre l’autre en cage pour qu’il (elle) ne regarde pas et ne soit pas regardé ?

La jalousie peut se manifester à différents degrés. Elle s’établit souvent sur un terrain d’insécurité mêlé de peur et/ou de colère.
Elle peut aller du simple soupçon pimentant le couple, jusqu’à l’obsession, voire le délire.

Comment sortir de la jalousie?

En thérapie, nous travaillons d’abord sur la sécurité de base.
Celle-ci est acquise ou non pendant l’enfance, elle est liée à la relation à la mère.
La sécurité de base a un lien direct avec la façon dont nous nous “attachons”, et créons des liens avec les autres.

Un deuxième axe de travail est celui de la confiance en soi, déterminant dans la relation à l’autre.
Aussi, dans certains cas, si la personne a vécu une trahison, il y aura un travail de désensibilisation, par exemple par des techniques d’hypnose.

Ré entendre l’emission

 

Clef pour l’affirmation de soi !

ClefsN’est il pas étrange que l’affirmation de soi passe par la capacité à dire non ?
Connaissez-vous le secret des personnes qui savent dire non ?
Simplement, elles prennent le temps avant de donner leur réponse !
Tu me conduiras au sport jeudi ?
Je ne sais pas encore ma chérie.
Tu fais mes photocopies ?
Je ne sais pas encore si j’aurai le temps….