Rdv Vivacité : comment nos parents influencent ils notre relation à la nourriture ?

la vie du bon côté sylvie honoréRdv ce vendredi 29 mars dans la Vie du bon côté pour en parler et … comprendre!

Qu’est ce qui fait que certains se ruent sur la nourriture, d’autres la savourent, ou que d’autres  ne sont pas du tout attirés par elle ?
Sans le vouloir nos parents impactent notre relation à la nourriture et parfois de façon très subtile et tout à fait involontaire.
Nous découvrirons quels types de comportements, d’expériences et croyances de nos parents influencent nos comportementss alimentaire.

Nous avons besoin de vos témoignagnes ! Si vous souhaitez intervenir sur Antenne, merci de me contacter 0478/997157!

Le sentiment d’injustice : à quoi il peut mener!

sentiment d'injustice

Vous est il arrivé de vivre un sentiment d’injustice ? Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi des situations à la base banales, peuvent prendre une tournure impressionnante, entrainer des réactions paraissant disproportionnées ? Je vous illustre par un exemple de la vie de tout les jours ce qui se trame en toile de fond d’un sentiment d’injustice … lorsqu’une personne a pour valeur principale la justice, elle sera d’autant plus sensible aux situations où elle ne se sent pas respectée.

Imaginez, … Monsieur Dupont se rend au Car Wash, il s’apprête à payer un service pour recevoir en échange une voiture plus propre et plus agréable. Malheureusement, il y a défaut dans le service et le véhicule, plutôt que d’être plus beau, … est endommagé. Non seulement il n’a pas reçu ce pour quoi il a payé, mais en plus, il va devoir payer plus pour les dégâts occasionnés par d’autres. Alors il demande que « justice soit faite » et s’adresse de bonne foi au prestataire de service. Comme la justice fait partie de ses valeurs personnelles, il part avec un apriori positif quant à la suite qui sera réservée à sa demande.

Et là, plusieurs scénarios sont possibles :

Le premier : il adresse sa demande, une fois, deux fois, trois fois, … elle est ignorée. Son sentiment d’injustice ne fait qu’augmenter, car il n’est pas entendu. Il se met en chemin vers d’autres moyens d’être pris en considération par la personne concernée, mais aussi par d’autres.

Deuxième scénario possible
Sa demande est renflouée par un commerçant peu visionnaire, peu soucieux de son image de marque. Un commerçant rigidifié qui se retranche derrière un panneau d’affichage « nous déclinons toutes responsabilités, … ». Un commerçant qui ignore l’utilité de questionner une autre position perceptuelle « qu’est ce que je ressentirais à la place de mon client ».  Là encore, le sentiment d’injustice est bien nourri. Le client commence à évaluer de façon plus large les dommages encourus. Il en fait l’inventaire, et le sentiment d’injustice ne fait que croître. Voilà qu’il réalise que le préjudice est bien plus important : le temps qu’il a perdu à passer des messages dont on accuse pas réception, le véhicule endommagé nuit à son image commerciale, … alors il commence à objectiver, chiffrer, s’intéresse à la procédure légale à suivre, … bref l’escalade est bien amorcée. A ce stade, il n’est pas prêt à faire machine arrière.

Troisième scénario
Sa demande est prise en considération. Le commerçant analyse la situation, prend le temps de se demander ce qu’il ressentirait lui dans la même situation. Le commerçant prend ses responsabilités. Le client se sent entendu, il apprécie cette réaction humaine et parle positivement de l’entreprise autour de lui.

En conclusion : lors du vécu d’un sentiment d’injustice, il y a recherche de réparation. Plus la demande est ignorée et renflouée, plus la personne lésée risque d’aller bien au-delà de ce qu’elle demande à la base. Le fait de ne pas être entendu par l’interlocuteur concerné atise l’envie de déclarer à d’autres, au public. Pain béni pour les réseaux sociaux.  Mais, comme ce n’est pas la personne concernée qui donne réponse, la frustration reste présente et la personne assouvi ce besoin en continuant à crier au monde, déclarer publiquement, toujours plus fort.

La personne lésée qui n’est pas écoutée, risque de réclamer davantage et de trouver les moyens de se rendre justice, parfois en sous-terrain et de manière pas toujours visible (en réponse au fait d’être ignorée).

Pour couper l’herbe sous le pied à ce type d’escalade, dans la relation qu’elle soit commerciale ou autre, il y a d’abord lieu de pouvoir écouter la plainte, y donner suite de façon juste. La meilleure façon d’y parvenir est simple, il suffit de se demander, “qu’est ce que moi, en tant que personne, je ressentirais si j’étais à la place de l’autre?” Ou de s’intéresser à cette maxime

“Traitez les autres comme vous souhaitez l’être”.

Relation aux autres et comportement alimentaire!

comportement alimentaire

Savez-vous que notre relation aux autres influence énormément notre relation à la  nourriture ?

La façon dont vous vous positionnez, comment vous vous sentez avec les autres est en lien direct avec votre comportement alimentaire ! 

Les relations sociales difficiles peuvent être à l’origine de troubles du comportement alimentaire comme la boulimie, la compulsion alimentaire, l’hyperphagie,…

 

Lors de cet atelier maigrir par hypnose et relations aux autres, nous travaillons différents aspects des inter-actions sociales qui peuvent influencer considérablement notre relation à la nourriture. Même si vous réalisez ce que vous souhaitez améliorer, parfois vous n’y parvenez pas. Un peu comme si vos comportements se produisaient en vous échappant, de façon automatique, en mode réflexe. C’est à ce niveau que le travail en hypnose est vraiment intéressant. En hypnose, nous agissons sur l’inconscient et nous pouvons déconditionner certains comportements de façon aussi durable qu’efficace.

Méfiez-vous de l’illusion qui vous ferait croire que lorsque vous serez mince, votre relation aux autres sera plus facile, c’est exactement l’inverse!

Si vous souffrez de troubles du comportements alimentaires, regardez un peu ci-dessous ce que raconte votre relation aux autres ! Si un ou plusieurs de ces points vous font écho, sachez qu’en travaillant dessus un des bénéfices sera l’impact sur votre comportement alimentaire !

  • Vous sentez-vous fréquemment victime des autres, de situations, de la vie ?
  • Dans votre relation aux autres vous sentez-vous davantage en posture adulte, enfant, parents (analyse  transactionnelle Eric Berne)
  • Avez-vous tendance à anticiper les besoins des autres?
  • Vous faites vous passer systématiquement après les autres ?
  • Dits vous oui trop vite et quasi toujours lorqu’on vous demande quelque chose?
  • Prenez-vous “sur vos épaules”, des choses qui ne nous appartiennent pas?
  • Avez-vous du mal à poser des limites aux autres ?
  • Eprouvez-vous des difficultés à prendre votre place?

Vous répondez affirmativement à une ou plusieurs de ces questions ? Rejoignez-nous aux ateliers maigrir par hypnose! Ils vont pacifier votre relation de façon respectueuse et écologique votre relation aux autres et votre comportement alimentaire!

Auto-sabotage dans les comportements alimentaires !

auto sabotage alimentaire

Faites vous partie de ceux et celles qui ont l’impression de prendre des résolutions, …. de décider d’adopter un comportement bénéfique, comme de manger sain, … puis au final de faire exactement l’inverse ? …Comme si le comportement vous échappait ? C’est très fréquent dans les troubles alimentaires comme la boulimie, l’hyperphagie, le grignotage, … Nous travaillons cette thématique lors des ateliers maigrir par hypnose.

L’auto sabotage est en lien direct avec la notion de bénéfices secondaires. Votre inconscient, qui est le siège de la gestion de vos comportements alimentaires effectue une sorte de bilan lorsque vous prenez une décision de changement, comme de prendre de soin de son  corps, de mincir.

Aussi étrange que cela puisse vous paraitre, même si votre plus grand et plus sincère désir est de mincir, il n’est pas certain que votre inconscient soit de votre avis. Dans la situation actuelle, de surpoids, ou de comportement dysfonctionnant il a trouvé un certain équilibre et certains avantages, qu’il souhaite conserver.

Ces conflits inconscients peuvent être apaisés, et l’inconscient vous donnera alors l’autorisation de perdre du poids, de prendre soin de vous. C’est ce que nous travaillons en hypnose. Une fois l’inconscient tranquilisé, les comportements d’auto-sabotage disparaissent, vous apaisez votre relation à la nourriture, vous accédez à votre poids idéal et surtout vous le conservez, … en gardant l’esprit lui aussi léger !

Rdv Vivacité ! Vous et votre voiture ….

vivacité sylvie honoréRdv ce lundi 25 février 2019+, 13h00, avec Sylvie Honoré, dans la vie du bon côté ! Nous parlerons de vous … et de votre voiture, ce qu’elle révèle de vous ! …Comment vous sentez-vous en voiture ? Comment avez-vous choisi votre voiture ? La voiture est une extension et une expression de soi. Les comportements sur la route sont parfois surprenant et déroutant au propre comme au figuré ! Si vous avez déjà été surpris par l’agressivité au volant, celle des autres tout comme la vôtre, nous parlerons ici de ce qu’elle dévoile et surtout comment s’y prendre pour sortir de comportement agressifs au volant, comment réagir si vous en êtes victime. Nous parlerons aussi d’expérience de car jacking, d’accidents, de phobie de la route et des solutions pour en sortir.

Auto-hypnose pour évacuer des tensions

Auto-hypnose pour évacuer des tensions

Si vous vous sentez trop tendu, sous pression, que vous avez besoin d’évacuer des tensions, avec un besoin de décompression, cette séquence d’auto-hypnose pourra vous aider. Je vous propose ici la technique du ballon, elle fait partie des inductions hypnotiques classiques. Je vous invite à vous installer confortablement en position assise et à commencer par expirer,… concentrez-vous sur cette expiration, dans laquelle vous placez toute votre énergie,…

 

Maigrir par hypnose : 3 trucs motivationnels

maigrir par hypnose

Lors des ateliers maigrir par hypnose, bien que nous travaillions avec cet outil puissant qu’est l’ hypnose, vous recevez un document relatif à des conseils issus de la nutrithérapie, et d’autres informations ayant trait aux troubles du comportement alimentaire.

1. Restez réaliste !

Il serait en effet peu réaliste que de travailler sur soi au niveau psychologique, émotionnel, sans prendre en considération à minima la façon dont vous vous alimentez. Et donc, non, … n’escomptez pas de résultats à long terme si votre déjeuner est inexistant, ou consiste en une cigarette et un café, … ou un bol de corn flakes! En vous transmettant ces conseils, l’idée est de vous donner envie d’introduire un petit changement à la fois et de vous inviter à réaliser que les troubles alimentaires se “guérissent” en abordant leurs multiples facettes.

2.Visez le long terme et “ajoutez” !

Nous visons des transformations durables, à long terme, confortables, qui encouragent et stimulent à être entretenues car donnant du résultat et davantage de mieux être. Choisissez une nouvelle habitude à mettre en place, de préférence quelque chose à ajouter. Nous n’apprécions rarement qu’on nous retire des choses ou nous en prive. Intéressez-vous davantage à ce que vous pouvez apporter ou augmenter : plus d’eau, de légumes, de sommeil, de sport, …. Les bonnes habitudes délogeront celles qui ne le sont pas, et c’est au constat des améliorations et du mieux être que vous bâtissez que vous aurez envie de l’entretenir.

L’hypnose est une aide précieuse pour amener le changement positif, créer de nouveaux cercles vertueux!

3. Sortez du tout ou rien, avec des objectifs réalistes!

Et vous quel sera votre premier petit pas ? Déterminez votre premier petit pas concret, qu’il soit réaliste, atteignable. Il est capital. Il s’agit d’un passage à l’action, de la mise en place d’une dynamique. Lorsqu’il devient une habitude, il se transforme en socle, permettant d’en effectuer d’autres, de prendre toujours plus d’assurance et de confiance en sa capacité de changer, d’améliorer sa vie. Le coaching humaniste global est un précieux outil de définition et d’atteinte d’objectifs.

Ne faites plus régime après les fêtes! [Vidéo]

hypnose pour maigrir

Le plan régime après les fêtes, avant les vacances…. c’est pour vous?

Savez-vous qu’un travail en hypnose avant le départ en vacances, avant ou après les fêtes vous permettra de vivre ces moments plus sereinement, de savourer chaque instant, chaque met! Vous sortirez du cercle vicieux destructeur ‘ je fais régime après/avant les vacances, … les fêtes’ qui entretient les comportements “tout ou rien”! Si vous vous situez dans les excès dans un sens puis dans l’autre, la bombance puis le régime,… il est temps de vous stabiliser, d’aller vers un comportement plus tempéré! Quel que soit votre âge, vos antécédents, c’est possible! L’hypnose va vous permettre de sortir de ces comportements destructeurs, déstructurants de tout ou rien.

Un travail en hypnose avant les vacances vous permet de les vivre plus sereinement, savourer chaque instant, chaque met, l’esprit tranquille!

Atelier hypnose comportement alimentaire

Pourquoi ces comportements tout ou rien?

  • Pour des raisons chimiques, physiologiques : nous ne sommes pas égaux! Par exemple, un déficit en production de sérotonine est souvent à la source de tendance à une tension pulsionnelle élevée qui génère impatience, irritabilité, impulsivité, attirance pour le sucré, l’alcool, le tabac, .. et provoque boulimie, compulsions, …Mais aussi un taux de glycémie irrégulier va susciter des pulsions, qui elles mêmes génèrent et entretiennent ce déséquilibre,…Nous avons prise sur ce type de phénomène, par exemple en commençant la journée avec un petit déjeuner adéquat… Et en la terminant avec un repas (très léger) à maximum 19h00 pour laisser la sensation de faim naturelle être présente le matin après cette longue période de jeune.
  • Pour des raisons psychologiques et émotionnelles :
    a) l’ennui, une vie vide, s’empiffrer puis se priver provoque une sorte de séisme émotionnel, une montagne russe qui va de la grande satisfaction de soi au dégoût. Dans une vie où il ne se passe rien, ces obsessions meublent, gouvernent la vie.
    b) Une image de soi corrompue, manger déformer son corps contribue à dégrader encore plus l’image de soi.
Ce n’est pas le corps déformé qui donne une mauvaise image de soi, mais bien la mauvaise image de soi qui fait qu’on en arrive à déformer son corps !

c) dans une vie où il y a une sensation d’échec inavouée, inacceptable, cette préoccupation est une lourde tenture ocultante. Il ne faut surtout pas la bouger car i y aurait lieu de regarder d’autres choses en               face : un couple décevant, un travail peu valorisant,…

Un travail en hypnose va permettre d’émerger de ces comportements excessifs, de ce phénomène yoyo, c’est ce que nous travaillons lors des ateliers mincir par hypnose Liège. L’hypnothérapie agit au niveau inconscient pour lui permettre des changements profonds et durables.

self coaching

Comment sortir du tout ou rien?

Commencez par modifier dans votre vie un comportement qui n’a rien à voir avec l’alimentaire. Cela peut-être dans vos relations, dans ce que vous vous dite des autres, la façon dont vous “condamnez”, certaines personnes, certains lieux,… Travailler à assouplir vos réactions, de sorte que vous vous disiez “lorsque je fais faire çà je me sens plus tempéré”. En ce qui concerne l’alimentaire, l’astuce consiste à pouvoir repartir du bon pieds quel que soit le moment de la journée. Commencez par prendre l’air, respirez profondément, un grand vers d’eau et vous décidez de redémarre, ici, maintenant!

Comment choisir un hypnothérapeute? 2 points clefs

1) Réalité et qualité de formation derrière ce titre!

choisir un hypnothérapeuteLa profession d’hypnothérapeute n’est pas protégée! Elle peut tout aussi bien être exercée par un médecin que par un garagiste repenti ou reconverti!

  • Il n’est pas souhaitable de se référer uniquement à la formation de base de la personne, mais aussi aux formations annexes. On ose espérer que les “professionnels” pratiquant l’hypnose sont aussi formés à des techniques de changements, de développement personnel … car l’hypnose est une langue permettant d’utiliser d’autres outils.
  • Creusez un peu et intéressez-vous donc au contenu des programmes de formations suivies par l’hypnothérapeute. Son école de formation à l’hypnose est-elle renseignée clairement ou fait-il juste mention de façon creuse et pompeuse à de jolies références américaines, … Peut-être a-t’il juste lu le titre et l’abstract du livre?
  • Informez-vous quant aux spécificités de l’hypnothérapeute, les médecins anesthésistes algologues sont certainement les plus aptes à aider à la gestion de la douleur, mais pas nécessairement pour booster la confiance en soi ou atteindre votre objectif professionnel…
  • Diplômes et certifications :
 A quoi correspondent dans la réalité les formations citées, les “diplômes en psychologie” évoqués sont-ils issus de cursus en hautes écoles et d’universités, ou, achetés, reçus lors d’une formation à distance en 2 mois …? S’il n’est rien indiqué, tout est dit!

2) Que vous évoque le contact avec le thérapeute?

Voici quelques pistes de questions à se poser.

  • Vous sentez-vous en confiance? Cet aspect est primordial!
  • Percevez-vous une cohérence entre votre appel téléphonique, le site internet, la personne elle-même, le message qu’elle véhicule?
  • Qu’est ce qui émane de la personne qui se propose de vous accompagner, semble t’elle, elle-même avoir fait un chemin personnel?
  • Vous sentez-vous plus à l’aise avec un homme ou une femme pour la thématique que vous souhaitez aborder?
  • Avez-vous la sensation d’être en contact avec un professionnel de la santé?
  • Méfiez-vous s’il vous promet des résultats trop rapides et miraculeux?
  • Depuis combien de temps la personne pratique t’elle?
  • Aspects légaux : l’intervenant a t’il un registre du commerce, exerce t’il à titre principal ou accessoire? Vous reçoit-il dans un vrai cabinet ou dans une pièce qui ressemble à son salon?
    Certaines informations sont vérifiables facilement par des sites officiels des centres de formation, la banque carrefour, ..

Phobie de la voiture, phobie de la route

phobie de la voiture hypnoseSi vous avez développé une peur au volant, voire une phobie de la voiture, amaxophobie, ou de certaines routes ou conditions de roulage, l’hypnose vous sera du plus grand secours!

Je vous explique ici comment. Aussi, savez-vous que la phobie de la voiture, la peur de conduire peuvent avoir différentes origines :

  • une expérience traumatique : vivre, avoir vu un grave accident
  • enfant, contact avec des parents peureux,
  • une façon de se protéger de soi,
  • route et voiture symbolisant des expériences de vie douloureuses du passé.

Traiter la phobie de la voiture, la phobie des autoroutes

Je vous explique ici, selon les différentes origines de la peur, les outils à utiliser pour s’en sortir et pouvoir rouler sereinement, en toute sécurité. L’hypnose, mais aussi des techniques cognitivo comportementaltes, comme la thérapie par exposition à la réalité virtuelle sont très appropriées et efficaces.

Dans le premier et le deuxième cas, le travail thérapeutique aura pour but une désensibilisation : par hypnose, mouvements oculaires, eft. L’objectif est de dissocier les faits, les lieux de l’émotion négative générée.
Dans le troisième cas, la peur peut être une façon de se protéger de soi, lorsqu’on a dans le passé eu une conduite avec excès de vitesse, prise de risques,… un travail en hypnose permettra une régulation du comportement, une reprise de confiance en soi quant à sa capacité de se protéger, de gérer ses pulsions,…

D’un point de vue symbolique la voiture représente le fait de prendre sa vie en main.

« Je suis assis au volant de la voiture de ma vie, je conduis ma vie, je choisis vers où je vais, quand je m’arrête,… » !

Différents types de phobies de la voiture, phobies de la route.

La peur de conduire seul
Elle correspond à un besoin d’avoir quelqu’un à ses côtés pour se rassurer, comme si l’autre allait pouvoir nous sauver s’il arrive quelque chose, … cela revient à « je ne porte pas seul(e) la responsabilité ». Cette peur peut être l’écho de situations passées où la personne s’est sentie seule face à de trop lourdes responsabilités, charges, décisions à prendre,…

La peur de rouler avec des passagers
Au moins deux aspects sont envisageables, responsabilité et confiance en soi face au regard de l’autre. Relativement à la responsabilité : si dans le passé, la personne a dù prendre en charge sa famille, assumer un rôle de parent alors qu’elle est enfant. Elle peut développer une phobie d’emmener d’autres personnes dans sa voiture, cela symbolise sa saturation «  c’est trop, je n’en peux plus d’emmener les autres là où il faut, de conduire leur vie. » Il peut aussi y avoir un problème de confiance en soi, la difficulté de poser un acte en se sentant observé, jugé,…

La peur de la descente
Elle peut évoquer une descente aux enfers. Faire échos à une situation de vie où la personne a eu la sensation que la situation s’emballe, qu’elle n’a plus prise. La descente évoque alors cette sensation de glisser, d’être entrainé malgré soi vers le bas. A la vue d’une route en pente, la personne va paniquer sans savoir pourquoi.

La peur de la montée
Ou encore, une montée va effrayer parce qu’elle symbolise qq chose de difficile, des efforts produits dans le passé.

Certains éléments de la route peuvent être vécus comme rassurant
Par exemple suivre un camion. Comme si on s’en remettait à quelqu’un d’autre, qui pourrait en qq sorte jouer le rôle de figure paternelle, de protection, on peut s’y accrocher et se laisser tirer par lui, il est là pour protéger, il ouvre la route,..

Il s’agit juste ici d’exemples, ils ne sont pas à considérer comme vérité et généralisation à appliquer à chacun. Cependant, lors de mes anamnèses relatives à la peur de la voiture en questionnant sur l’histoire de vie, j’ai remarqué des similarités, des répétitions de scénarios. L’intervention thérapeutique en hypnose a ici pour but de se libérer du passé, faire certains deuils, se reconstruire.

 La phobie de la voiture est un symptôme, souvent parmi d’autres.

Il finit par disparaître lorsqu’on s’apaise et s’allège de son passé.