Emotions et appétit!

émotions et appétitAvez-vous la sensation que vos émotions guident, dictent, commandent votre envie de manger ? Une sensation de lien entre émotions et appétit?
Avez-vous remarqué qu’en fonction des événements, du contexte, vos comportements et vos choix alimentaires varient?

Ce n’est pas un secret : émotions et appétit sont bien liés, voici comment composer avec!

Notre état émotionnel, positif ou négatif, influe sur notre relation à la nourriture. Manger peut servir à gérer, camoufler, compenser. Tandis que certains se ruent sur la nourriture, d’autres auront l’appétit coupé… Par auto-hypnose grâce à l’action puissante des suggestions sur l’inconscient, vous sortez de ces mécanismes, ces conditionnements. Vous apprenez à accueillir et gérer sainement vos émotions, à dissocier émotions et appétit.

Manger sans faim vous fait manger sans fin !

Lorsque consommer de la nourriture ne correspond pas à une vraie faim physiologique, alors la satiété, la sensation d’avoir suffisamment mangé ne suit pas. Logique puisque le besoin physiologique n’est pas là à la base !

4 raisons de manger sans faim physiologique réelle !

Nous le faisons quasi tous à un moment donné ou un autre : nous mangeons alors que notre organisme n’en a pas besoin ! Pourtant l’envie de manger est là, dictée par une fausse faim :
« Faim » émotionnelle : elle a pour fonction de gérer ou d’occulter une émotion
« Faim » conditionnée : c’est le fait de manger parce que c’est l’heure !
« Faim « par mimétisme : faire comme l’autre, manger parce qu’une ou plusieurs personnes le font !
« Faim sensorielle » : c’est l’appel des sens, par une odeur, la vue d’un met,…

Qu’est ce que la faim émotionnelle ?

Elle est présente lorsque la nourriture constitue une réponse réflexe aux émotions : tristesse, colère, joie, déception, …Notre état émotionnel, positif ou négatif, influe sur notre relation à la nourriture. Manger peut servir à gérer, camoufler, compenser. Tandis que certains vont se jeter sur la nourriture, d’autres auront l’appétit coupé… Pas de recette miracle, car ces réactions varient d’une personne à l’autre, elles sont propres au vécu, contexte, expériences de vie,…

4 Clefs pour gérer la faim émotionnelle !

L’hypnose est un moyen puissant, efficace pour répondre adéquatement aux faims émotionnelles ! Le travail sur l’inconscient permet d’agir concrètement sur ces 4 clefs !

1) Débusquer la faim émotionnelle, oser constater sa présence !

Il est essentiel de reconnaître la vraie faim, identifiable par ces signes :

  • sensation de creux à l’estomac
  • gargouillis dans le ventre
  • signes de fatigue
  • baisse de concentration, nervosité
  • sensation de faiblesse
  • gorge serrée

En l’absence de ces signes, il s’agit d’envie de manger, et non de faim physiologique, la réponse n’est donc pas la nourriture.

L’auto-hypnose permet de distinguer les différents types de faim, créer un signal réflexe adéquat.

2) Questionner !

Lorsque l’envie de manger est là, questionnez-la : quelle est l’émotion sous-jacente ?
Comment lui répondre vraiment ? Si vous mangez lorsque vous vous sentez seul(e) comment concrètement répondre à ce sentiment ?
Plusieurs attitudes sont possibles :

  • Apprendre à l’accueillir : il s’agit d’une démarche d’acceptation.
  • L’utiliser, par exemple pour la méditation, l’écoute ou le retour à soi
  • Prendre des mesures pour y parer : créer de nouvelles relations, assainir les existantes,…

    L’auto-hypnose permet d’amener une réponse directe et adaptée aux émotions.

3) Prévenir c’est guérir !

L’auto-hypnose permet de distinguer les différents types de faim, créer un signal réflexe adéquat, mais aussi un équilibre mental stable, un esprit clair et dégagé.

L’auto-hypnose permet de répondre à : que faire pour répondre à une envie de manger d’origine émotionnelle!

4) Déceler et traiter le vrai problème.

Tandis que vous vous obsédez par votre balance, vos régimes, vous vous détournez du vrai problème. Celui à l’origine des troubles alimentaires : problématique de contrôle, de relations de dévalorisation, de sexualité,…

L’auto-hypnose détecte le problème, et stimule l’inconscient à mobiliser ses ressources pour trouver les solutions.

L’auto-hypnose = votre allié de poids !

Je m’endors pendant la séance d’hypnose!

séance d'hypnose

S’endormir en séance d’hypnose, c’est possible?

L’hypnose est-ce efficace si je m’endors?

Vous avez l’impression de vous être endormi(e) lors de la séance, voici réponses à vos questions!

L’hypnose est un état de conscience modifié, il se situe entre la veille et le sommeil, la frontière est donc ténue. La sensation d’endormissement peut donc être présente, mais il ne s’agit pas nécessairement de sommeil, mais bien d’un état d’hypnose profond, et/ou d’amnésie, vous allez comprendre!

L’hypnose ne fatigue pas !

Par contre, l’état hypnotique, et certaines suggestions associées permettent de lever les tensions. Une fois évacuées, vous sentez où vous en êtes réellement, vous êtes informé de votre état de fatigue lorsqu’il n’est pas masqué par du stress, de la tension, une activité frénétique,…. C’est comme si vous lâchiez les tendeurs d’une tente!

 4 raisons de s’endormir lors d’une séance d’hypnose

  1. Si vous avez accumulé tensions et stress, une fois dissipés, vous pouvez accéder à la détente, préalable incontournable au sommeil.
  2. Vous vous sentez en sécurité, en confiance, le cocon rassurant d’un cabinet, la voix de votre hypnothérapeute, sa bienveillance,…
  3. Vous manquez de sommeil : il faut y parer dès que possible, c’est un des piliers de l’équilibre psychologique, émotionnel, et de la santé mentale.
  4. Vous vous échappez de la séance, de son contenu, “une partie de vous” n’est pas prête à entendre, …

 Est-ce que la suggestion hypnotique passe lorsque je dors?

L’inconscient reçoit l’information, en dormant, le message sera intégré mais métabolisé différemment que lors d’une séance plus active comme en hypnose conversationnelle (hypnothérapeute et patient dialoguent tout au long de la séance). En hypnose conversationnelle, il y a un partenariat, une collaboration plus perceptibles entre l’hypnothérapeute et son partenaire que lorsqu’il dort.

 Pendant la séance d’hypnose : sommeil ou amnésie?

L’amnésie fait partie des phénomènes hypnotique. Elle peut être partielle ou totale. Vous pouvez avoir la sensation de vous souvenir de tout, alors qu’en fait ce n’est pas le cas. Aussi, vous pouvez avoir oublié ce qui s’est dit et échangé lors de la séance, ce phénomène est très courant. Le fait de ne pas avoir de souvenirs peut se confondre avec la sensation d’endormissement.

Conclusion : si vous avez la sensation de vous endormir, … ce n’est pas nécessairement le cas! Même si ce l’est, le message passe aussi à l’inconscient, mais différemment.

Ne faites plus régime! [Vidéo]

hypnose pour maigrir

Le plan régime avant les vacances, après les fêtes,…. c’est pour vous?

Savez-vous qu’un travail en hypnose avant le départ en vacances, avant les fêtes vous permettra de les vivre plus sereinement, de savourer chaque instant, chaque met! Vous sortirez du cercle vicieux destructeur ‘ je fais régime après/avant les vacances, … les fêtes’ qui entretient les comportements “tout ou rien”! Si vous vous situez dans les excès dans un sens puis dans l’autre, la bombance puis le régime,… il est temps de vous stabiliser, d’aller vers un comportement plus tempéré! Quel que soit votre âge, vos antécédents, c’est possible! L’hypnose va vous permettre de sortir de ces comportements destructeurs, déstructurants de tout ou rien.

Un travail en hypnose avant les vacances vous permet de les vivre plus sereinement, savourer chaque instant, chaque met, l’esprit tranquille!

Atelier hypnose comportement alimentaire

Pourquoi ces comportements tout ou rien?

  • Pour des raisons chimiques, physiologiques : nous ne sommes pas égaux! Par exemple, un déficit en production de sérotonine est souvent à la source de tendance à une tension pulsionnelle élevée qui génère impatience, irritabilité, impulsivité, attirance pour le sucré, l’alcool, le tabac, .. et provoque boulimie, compulsions, …Mais aussi un taux de glycémie irrégulier va susciter des pulsions, qui elles mêmes génèrent et entretiennent ce déséquilibre,…Nous avons prise sur ce type de phénomène, par exemple en commençant la journée avec un petit déjeuner adéquat… Et en la terminant avec un repas (très léger) à maximum 19h00 pour laisser la sensation de faim naturelle être présente le matin après cette longue période de jeune.
  • Pour des raisons psychologiques et émotionnelles :
    a) l’ennui, une vie vide, s’empiffrer puis se priver provoque une sorte de séisme émotionnel, une montagne russe qui va de la grande satisfaction de soi au dégoût. Dans une vie où il ne se passe rien, ces obsessions meublent, gouvernent la vie.
    b) Une image de soi corrompue, manger déformer son corps contribue à dégrader encore plus l’image de soi.
Ce n’est pas le corps déformé qui donne une mauvaise image de soi, mais bien la mauvaise image de soi qui fait qu’on en arrive à déformer son corps !

c) dans une vie où il y a une sensation d’échec inavouée, inacceptable, cette préoccupation est une lourde tenture ocultante. Il ne faut surtout pas la bouger car i y aurait lieu de regarder d’autres choses en               face : un couple décevant, un travail peu valorisant,…

Un travail en hypnose va permettre d’émerger de ces comportements excessifs, de ce phénomène yoyo, c’est ce que nous travaillons lors des ateliers mincir par hypnose Liège. L’hypnothérapie agit au niveau inconscient pour lui permettre des changements profonds et durables.

self coaching

Comment sortir du tout ou rien?

Commencez par modifier dans votre vie un comportement qui n’a rien à voir avec l’alimentaire. Cela peut-être dans vos relations, dans ce que vous vous dite des autres, la façon dont vous “condamnez”, certaines personnes, certains lieux,… Travailler à assouplir vos réactions, de sorte que vous vous disiez “lorsque je fais faire çà je me sens plus tempéré”. En ce qui concerne l’alimentaire, l’astuce consiste à pouvoir repartir du bon pieds quel que soit le moment de la journée. Commencez par prendre l’air, respirez profondément, un grand vers d’eau et vous décidez de redémarre, ici, maintenant!

Hypnose anti-douleur naturel

hypnose anti-douleur naturelL’hypnose est un anti-douleur naturel

L’analgésie, ou autrement dit l’absence provoquée de la douleur est réalisable via des techniques naturelles dont l’hypnose. D’excellents résultats sont obtenus en utilisation conjointe avec la nutrithérapie, l’acupuncture. Avant d’avoir recours à un « anti-douleur », qu’il soit chimique ou issus de médecine alternative, il est essentiel d’effectuer un bilan, des examens médicaux approfondis afin de déterminer précisément les causes. En effet, la douleur a une fonction vitale : avertir d’un dysfonctionnement dans le corps. Il s’agit avant tout d’identifier la source de la douleur, d’envisager et de traiter les causes : dues à un traumatisme, neuropathiques, psychogènes, dues à des actes médicaux,…

Douleur : pas qu’un phénomène physique!

Ce schéma (http://www.douleurchronique.com) nous montre la notion de douleur complète, la douleur crée des tensions, qui elles même génèrent un sentiment de colère, des frustrations, du hypnose anti douleur naturelstress, de l’anxiété, ce qui peut mèner à un état dépressif qui fatigue et exacerbe la sensation de douleur. En hypnose nous pouvons travailler sur ces différents facteurs. Dans la gestion de la douleur par hypnose (au niveau de la perception de ses sensations), différentes techniques sont utilisées, comme par exemple : la défocalisation, la réification qui consiste à transformer ou à transposer une abstraction (celle de la sensation de douleur) en un objet concret. En d’autres termes, nous travaillons la douleur après “l’avoir transformée” en objet, qui a une masse, un poids, une couleur … Sous hypnose les modifications apportées à cette représentation vont atténuer, voir faire disparaître la douleur.
Le traitement de douleur aiguë comme chronique est possible,  mais le plus fréquemment la gestion de la douleur par hypnose est relative à la douleur chronique.
L’analgésie, et même l’anesthésie sous hypnose,  l’hypnosédation, se pratiquent au quotidien au CHU de Liège, au service du Professeur Faymonville, tout comme dans de nombreux centres de gestion de la douleur. La gestion de la douleur par hypnose est étudiée depuis environ deux siècles, et mérite vraiment à être davantage développée. Les formations d’hypnose paramédicales pour kinés, infirmières, sage femme, … leur permettent d’acquérir les outils de gestion de la douleur par hypnose.

Auto-hypnose pour évacuer des tensions

Si vous vous sentez trop tendu, sous pression, que vous avez besoin d’évacuer des tensions, avec un besoin de décompression, cette séquence d’auto-hypnose pourra vous aider. Je vous propose ici la technique du ballon, elle fait partie des inductions hypnotiques classiques. Je vous invite à vous installer confortablement en position assise et à commencer par expirer,… concentrez-vous sur cette expiration, dans laquelle vous placez toute votre énergie,…

 

Reconnaître les signes de transe hypnotique

Certains signes de transe hypnotique sont perceptibles par l’hypnothérapeute d’autres par le “sujet hypnotisé”.  Voici comment savoir si on est en hypnose, reconnaître les indicateurs d’une transe hypnotique. Que vous soyez opérateur (hypnothérapeute) ou “sujet” ou entrain de pratiquer l’auto-hypnose voici comment repérer l’état hypnotique. L’hypnothérapeute commence sa séance par une induction de l’état d’hypnose. Afin de savoir si le sujet est dans un  état hypnotique suffisant pour être réceptif aux suggestions et au travail thérapeutique, il dispose de quelques indicateurs, signes de transe hypnotique.

 

Signes de transe hypnotique au niveau des yeux

  • Ils peuvent devenir rouge au rosé dù au fait d’une augmentation du flux sanguin.
  • Présence de larmoiement, dù au relâchement des muscles tout autour des yeux, impactant le canal lacrymal.
  • Mouvements oculaires rapides (MOR – REM), comme lorsqu’on rêve en sommeil paradoxal. Il peut y avoir des battements rapides des paupières.
  • Dilatation des pupilles, regard défocalisé.

Signes de transe hypnotique au niveau musculaire

  • Le tonus musculaire se modifie
  • Les muscles peuvent être totalement relâchés ou au contraire dans un état de rigidité, de catalepsie

Modification de la chaleur corporelle

  • Le rythme cardiaque se modifie et influe ainsi sur la température du corps
  • Le plus fréquemment, la température du corps baisse mais parfois il arrive que ce soit l’inverse

Indicateurs de transe hypnotique : visage, gorge, respiration

  • Rougissements
  • Changement du teint de la peau
  • Le visage devient de plus en plus symétrique
  • Déglutitions répètées
  • Ralentissement du rythme respiratoire
  • Parler demande un effort

Au delà de ces indices visibles, d’autres phénomènes peuvent se produire :

  • Au niveau de la mémoire
    amnésie ou au contraire de l’hypermnésie, la personne se souvient avec beaucoup de précision de détails enfouis dans sa mémoire.
  • Anesthésie – analgésie
    Une ou plusieurs partie du corps perdent de leur sensibilité, deviennent insensibles à la douleur ou s’endorment. Ce phénomène peut être une «conséquence» de l’état hypnotique ou le résultat de son induction.
  • La catalepsie :
    Il s’agit d’une suspension du mouvement volontaire des muscles dans la position où ils se trouvent positionnés. L’attitude qui s’en dégage fait penser à une statue, un mime conservant une position figée en pleine action. Une personne dans cet état peut rester des heures dans une même position, si on parvient à changer cette position (par ex : lever son bras), alors le sujet la conserve, tandis qu’un individu en état d’éveil est incapable de rester dans une même position aussi longtemps.
  • La dissociation
    La personne se voit de l’extérieur, comme si une partie d’elle sortait du corps et pouvait l’observer. La dissociation permet de travailler sur :
    – des faits douloureux,
    – des peurs,
    – des modifications de comportements. La personne est dans une position de spectateur, elle se dissocie.