nage en eau froide conditionnement mental

Il m’arrive de nager en eau froide …! Mais peut-être que vous vous demandez mais enfin … pourquoi nager en eau froide? Parce que les effets, les bénéfices santé et bien-être sont vraiment intéressants! Je vous les explique ici et comment se conditionner pour y arriver !

1) Les bienfaits physiologiques

  • vasoconstriction (diminution du diamètre des vaisseaux sanguins), suivi de l’inverse par réaction : vasodilatation. Cette stimulation de micro circulation est très bénéfique au niveau cellulaire – les cellules sont à la fois profondément drainées et nourries.
  • la nage en eau froide tempère le corps
  • elle augmente la puissance énergétique du corps, stimule sa faculté d’adaptation.
  • Certaines études prouvent son impact thérapeutique sur des maladies comme la tuberculose, la radiculite, le diabète, les troubles gastro intestinaux, problèmes d’inflammation, douleurs, …
  • Elle renforce puissamment  le système immunitaire, par l’augmentation des lymphocytes.
  • Elle stimule le métabolisme.

2) Les bienfaits psychologiques

  • Libération d’endorphines –> diminution du stress, de la douleur, sensation d’euphorie
  • action bénéfique sur le sommeil
  • puissant anxiolytique naturel
  • dépassement de soi,
  • renforcement de la confiance en soi
  • dépassement de croyances
  • pratique de dissociation face aux sensations corporelle
  • se dégager de peurs et conditionnements de l’enfance – on ne peut pas avoir froid!
  • ne plus appréhender le froid permet d’être moins “frileux” dans la vie.

La première condition est d’avoir envie de s’adonner à cette pratique et de bénéficier de ses bienfaits.
L’attitude mentale à adopter est de type “vivre une expérience bénéfique pour le corps et l’esprit“, bien plus que “faire un effort” ou “travailler sa volonté”.

1) Avant d’entrer dans l’eau : préparation mentale à l’auto régulation psychique :
se concentrer sur la respiration, observer l’inspiration et l’expiration, allonger cette dernière. Amener la conscience de la respiration dans la zone du coeur. Entrer dans une perception de plus en plus subtile des battements du coeur, les ralentir (par des techniques de pranayamas ou de cohérence cardiaque -elle même issue du yoga).
Déplacer cette perception dans les paumes des mains, garder le même rythme cardiaque, mais intensifier la puissance des battements jusqu’à éprouver une sensation de chaleur dans le creux des mains. Faire irradier cette sensation, la propager dans l’ensemble du corps.

2) En se mouillant progressivement poignets et jambes, visualiser les gouttes comme “perles de joie”, de lumière, se sourire, visualiser une fontaine de ces perles, intensifier le contact avec l’eau, stimuler l’envie de faire un, de s’unir à cette source.

3) En nageant, se concentrer sur la zone ombilicale y sentir l’énergie, la chaleur émanant de l’intérieur, “nourrir ce feu”. Laisser la respiration et le coeur s’apaiser en soufflant lentement. S’ouvrir à la découverte de nouvelles sensations.

PS : avant de vous lancer dans la pratique informez vous quant aux préparations physiques, pour s’habituer progressivement au froid.