induction hypnotiqueDéfinition de l’induction hypnotique

L’induction est l’étape qui précède et permet l’entrée dans un état d’hypnose. Il existe différentes façons de se connecter à cet EMC, (état modifié de conscience entre la veille et le sommeil). Si l’induction provient de la personne elle-même, il s’agit d’auto-hypnose.

Fonctions de l’induction hypnotique

L’induction est une sorte d’autorisation permettant l’entrée en contact avec l’inconscient.
L’inconscient est un château fort! Deux gardiens, très vigilants en empêchent l’accès.

Le 1er se nome conscient, il perçoit l’information qu’il relègue au second nommé “faculté critique” (vision issue de l’hypnose Elmanienne).
Ce dernier tient de grands livres. Si l’information proposée correspond à ce qu’il connait déjà et figure dans ses références, alors il l’accepte.
Si ce n’est pas le cas, il rejette. En d’autres termes, l’inconscient préfère alimenter ce qu’il connait.
Pour lui, conserver les habitudes (bonnes, mauvaises, bénéfiques ou néfastes peu importe) est synonyme de sécurité. Son intention est donc positive.

Grâce à l’hypnose, nous courtcircuitons les interventions de ces deux gardes et obtenons une audience auprès de l’inconscient!
Alors, nous pouvons lui faire des suggestions, afin de modifier des comportements, atteindre des objectifs, …
Ainsi, après cette induction hypnotique, nous pouvons approfondir, ou pas, l’état hypnotique et faire des suggestions à l’inconscient qui est alors près à les recevoir.

Comment procéder à une induction hypnotique?

Relaxer ou absorber!

Deux options sont possibles, la première consiste à diminuer la vigilance de la garde, par exemple par des techniques proches de la relaxation. Une fois détendus et relâchés, ils laissent le passage libre.
L’autre solution consiste à absorber le poste de garde dans d’autres tâches.
Focalisés par elles, les gardes se détournent alors de sa mission.

Quelques techniques d’induction

  • Catalepsie du bras,
  • fixation d’un point,
  • focalisation sur une bougie ou une spirale,
  • observation de la respiration,
  • utilisation d’un pendule,
  • induction d’Elman,
  • mains aimantées,
  • lévitation du bras….

Il existe autant d’inductions que de sujets et de thérapeutes, les meilleures sont celle qui sont personnalisées et réalisée avec énormément d’attention de la part du thérapeute, à l’affût des signes de transe hypnotique.