dépendance à l'alcool

Risquez-vous la dépendance à l’alcool?

Vous êtes-vous déjà questionné sur votre consommation d’alcool ? Il vous parait normal de consommer du vin, de la bière, de façon quotidienne, ou hebdomadaire, mais, est-ce que vous vous mettez en danger, est-ce que vous vous exposé à un risque de dépendance à l’alcool ?

Pour le savoir, le critère est simple !

La réponse est non si vous dégustez lors de repas, lorsque par exemple le vin a pour but de mettre en valeur un met, les différentes saveurs d’un repas.

La réponse est oui, vous vous mettez en danger, si votre consommation a pour but de modifier votre état d’esprit, vous relâcher, vous donner confiance en vous, … ou encore décompresser, vous sentir plus à l’aise avec les autres. Dans ces cas de figure, l’alcool rempli donc une fonction, elle devient une sorte de béquille. Si vous rencontrez des épreuves de vie, le risque pour que vous vous retourniez vers un moyen que vous connaissez déjà est très élevé. Et si c’est l’alcool, c’est là que le risque d’entrer dans le cercle vicieux de la dépendance existe.

Lors d’accompagnement en sevrage alcool, l’histoire que j’entends est souvent la même!

« Je consommais juste de façon sociale, ou le  vendredi pour décompresser. Puis je me suis aperçu que les quantités augmentaient de plus en plus, que je cherchais les occasions festives,… d’ailleurs tous mes amis consomment de l’alcool et ils ont une vie normale »
Sauf que si vous y regardez d’un peu plus prêt, … vous remarquerez les effets d’une consommation régulière : irritabilité, sensibilité accrue, méfiance, propension à la colère, à des états permanents d’insatisfaction, de dépression, … ceci invitant à consommer de plus en plus pour s’apaiser.

Alors que faire si vous constatez que vous êtes dans ce type de consommation ?
Je vous invite à réorienter tout doucement votre usage vers un plaisir gustatif, et progressivement mettez d’autres choses en place pour remplir les mêmes fonctions que l’alcool. Aussi, l’hypnose pourra vous aider à modifier vos habitudes, à trouver d’autres ressources et d’autres moyens de décompression, de gestion du stress, de confiance en soi,..

Osez vous aussi vous questionner par rapport à vos relations. Etes vous entouré presqu’uniquement de personnes qui consomment ? Qui poussent les autres à consommer , leur glisse un verre entre les mains sans leur demander leur avis, …
Osez voir où on en est, c’est une étape importante !
A votre bonne santé !