Anneau gastrique virtuel, faut il en avoir peur?

anneau gastrique virtuelLa pose de l’anneau gastrique virtuel hypnotique permet de réduire l’appétit naturellement et de retrouver la sensation de satiété. Le sujet en état d’hypnose vit les étapes de l’opération de manière fictive, sans intervention chirurgicale.

Anneau gastrique virtuel par hypnose, pour qui ?

A toute personne qui mange trop vite, de trop grandes quantités, ne sent plus la satiété, ne sait plus s’arrêter de manger,…Contrairement à l’opération, il n’est pas nécessaire d’être en surcharge pondérale importante pour bénéficier de ses bienfaits.

Agenda & Inscription

Quels risques, contre-indications pour l’anneau gastrique virtuel?

L’anneau gastrique virtuel hypnotique peut se placer à partir de 12 ans, afin de permettre la compréhension, l’intégration et l’assimilation de la technique. Il aidera donc tant en cas de surpoids, que de difficultés relationnelles avec la nourriture (obsession des calories, de la balance, ….). Il est particulièrement indiqué pour les inconditionnels des régimes, prisonniers de ce cercle vicieux des frustrations, qui tentent de contrôler leur alimentation, passent de tout à rien, …Le placement de l’anneau gastrique virtuel par hypnose est une démarche thérapeutique saine, il permet de sentir à nouveau des sensations naturelles, anesthésiées par les troubles du comportement alimentaire.

Comment le pratiquer ?

L’anneau gastrique virtuel est à intégrer dans un programme complet.  Lors des ateliers ‘je mincis par hypnose’, il est nécessaire de l’accompagner à minima d’un autre atelier de type : “trouble alimentaire, trouble de la transition”, “je mange parce que je me sens vide ou seul(e)” ou ” les différents types de faim”, ….
Les problèmes de comportement alimentaire : boulimie, grignotage, hyperphagie, … s’installent au fil des mois, des années, … il est important de rester réaliste et de se laisser un peu de temps pour modifier ces schémas comportementaux et d’en cibler les différents aspects. C’est pour cette raison qu’il y a plus de 20 thèmes différents proposés aux ateliers je mincis par hypnose.

Agenda & Inscription

Est-ce que çà fonctionne pour tout le monde ?

L’état d’hypnose est un état naturel. Tous les êtres humains se connectent à des états d’hypnose, ils sont constatables et mesurables par électro encéphalogramme, et irm. Tout au long de la journée, de la nuit, nos ondes cérébrales passent de l’état d’éveil à l’état hypnotique, puis à l’état de sommeil, …
Les troubles alimentaires sont de plus en plus reconnus comme état « d’auto-hypnose négatives ».
La personne souffrant de cette problématique, quelle qu’en soit le degré est donc, par définition, très réceptive à l’hypnose. En séance d’hypnose, nous travaillons avec l’inconscient, et c’est lui qui régit nos comportements alimentaires.

L’anneau gastrique virtuel par hypnose, votre allié de poids !

Vidéo : ne faites plus régime avant les vacances …. !

Le plan régime avant les vacances, … après les fêtes c’est pour vous?

régime avant vacances

Savez-vous qu’un travail en hypnose avant le départ en vacances, avant ou après les fêtes vous permettra de vivre ces moments plus sereinement, de savourer chaque instant, chaque met!

Vous sortirez du cercle vicieux destructeur ‘ je fais régime après/avant les vacances, … les fêtes’ qui entretient les comportements “tout ou rien”! Si vous vous situez dans les excès dans un sens puis dans l’autre, la bombance puis le régime,… il est temps de vous stabiliser, d’aller vers un comportement plus tempéré!

Quel que soit votre âge, vos antécédents, c’est possible! L’hypnose va vous permettre de sortir de ces comportements destructeurs, déstructurants de tout ou rien.

Un travail en hypnose avant les vacances vous permet de les vivre plus sereinement, savourer chaque instant, chaque met, l’esprit tranquille!

Atelier hypnose comportement alimentaire

Pourquoi ces comportements tout ou rien?

  • Pour des raisons chimiques, physiologiques : nous ne sommes pas égaux! Par exemple, un déficit en production de sérotonine est souvent à la source de tendance à une tension pulsionnelle élevée qui génère impatience, irritabilité, impulsivité, attirance pour le sucré, l’alcool, le tabac, .. et provoque boulimie, compulsions, …Mais aussi un taux de glycémie irrégulier va susciter des pulsions, qui elles mêmes génèrent et entretiennent ce déséquilibre,…Nous avons prise sur ce type de phénomène, par exemple en commençant la journée avec un petit déjeuner adéquat… Et en la terminant avec un repas (très léger) à maximum 19h00 pour laisser la sensation de faim naturelle être présente le matin après cette longue période de jeune.
  • Pour des raisons psychologiques et émotionnelles :
    a) l’ennui, une vie vide, s’empiffrer puis se priver provoque une sorte de séisme émotionnel, une montagne russe qui va de la grande satisfaction de soi au dégoût. Dans une vie où il ne se passe rien, ces obsessions meublent, gouvernent la vie.
    b) Une image de soi corrompue, manger déformer son corps contribue à dégrader encore plus l’image de soi.
Ce n’est pas le corps déformé qui donne une mauvaise image de soi, mais bien la mauvaise image de soi qui fait qu’on en arrive à déformer son corps !

c) dans une vie où il y a une sensation d’échec inavouée, inacceptable, cette préoccupation est une lourde tenture ocultante. Il ne faut surtout pas la bouger car i y aurait lieu de regarder d’autres choses en               face : un couple décevant, un travail peu valorisant,…

Un travail en hypnose va permettre d’émerger de ces comportements excessifs, de ce phénomène yoyo, c’est ce que nous travaillons lors des ateliers mincir par hypnose Liège. L’hypnothérapie agit au niveau inconscient pour lui permettre des changements profonds et durables.

self coaching

Comment sortir du tout ou rien?

Commencez par modifier dans votre vie un comportement qui n’a rien à voir avec l’alimentaire. Cela peut-être dans vos relations, dans ce que vous vous dite des autres, la façon dont vous “condamnez”, certaines personnes, certains lieux,… Travailler à assouplir vos réactions, de sorte que vous vous disiez “lorsque je fais faire çà je me sens plus tempéré”. En ce qui concerne l’alimentaire, l’astuce consiste à pouvoir repartir du bon pieds quel que soit le moment de la journée. Commencez par prendre l’air, respirez profondément, un grand vers d’eau et vous décidez de redémarre, ici, maintenant!

Rdv Vivacité : comment nos parents influencent ils notre relation à la nourriture ?

Vivacité Syvlive HonoréRdv ce jeudi 25/04/2019 dans la vie du bon côté avec Sylvie Honoré !
Qu’est ce qui fait que certains se ruent sur la nourriture, d’autres la savourent, ou d’autres
encore ne sont pas du tout attirés par elle ? Sans le vouloir nos parents impactent notre relation à la nourriture et parfois de façon très
subtile. Nous découvrirons quels types de comportements, de croyances de nos parents, en lien direct ou même
pas du tout avec la nourriture influencent un comportement alimentaire.

Vidéo : vaincre sa peur de l’avion

vaincre sa peur de l'avionVaincre la phobie de l’avion, se libérer de la peur de l’avion, c’est possible ! Différentes techniques sont très efficaces comme l’hypnose, l’Eft, et la thérapie par exposition à la réalité virtuelle. Il  y a  différentes origines à cette phobie, elle n’est pas nécessairement le fruit d’une expérience négative avec le monde de l’aviation. Elle est plus fréquente, lorsqu’on a pris son premier vol en tant qu’adulte. Même si tout le monde sait que c’est le moyen de transport  le plus sécurisé,  quitter le plancher des vaches stress un bon nombre de personnes !

Voici comment gérer votre stress, voir dépasser votre peur de l’avion

Dès votre arrivée à l’aéroport (et même avant !) concentrez vous pour être dans l’instant présent, c’est possible par vos sens, vous regardez, vous écoutez, vous êtes attentif(ve) à votre respiration,..
Pratiquez le « ici et maintenant » .. ; rythmez votre respiration en pratiquant la cohérence cardiaque, inspirez 5 secondes, soufflez en 5 seconde, en mobilisant votre abdomen.

Maintenant, ce que je vais vous dire va peut être vous faire sourire, mais sachez que les résultats sont là !
Il s’agit d’une technique à tendance régressive qui va vous sécuriser de façon très primaire.
Quelques jours avant de partir prenez l’habitude d’emmener avec vous, dans vos moments de détente, et pourquoi pas de sommeil, une petite couverture, en matière toute douce et réconfortante, comme en polar par exemple, parfumez la de quelques gouttes d’une huile essentielle de votre choix comme la lavande qui favorise la détente ou le cèdre qui facilite la respiration.
Pendant toute la semaine précédent votre voyage, pratiquez cette technique d’ancrage :

  • vous effectuez un compte à rebours de 10 respirations, emmitouflé(e) dans votre couverture, dont vous respirez la senteur agréable
  • comptez 10 j’inspire, je me dit le mot confiance 10 expire, je me dis le mot détente ….. 9 inspire confiance,.
  • Vous continuez jusqu’à zéro, et là, faites un petit geste qui va ancrer et symboliser cet état de détente, ça peut être caresser le dos de votre main, serrer un poing….
  • Habituez vous quotidiennement à cette pratique, avec la petite couverture et à d’autres moments, respirez fréquemment en vous répétant ces 2 mots, ou d’autres qui vous conviennent, comme sérénité, tranquillité…
  • À l’aéroport tout en étant bien concentré(e) dans l’ici et maintenant, continuez à vous répéter ces mots, ils deviennent votre mantra, obsédez-vous par eux! Ils remplacent toutes autres pensées.
  • Dans l’avion, bien confortable avec votre petite couverture, vous continuez,.. et votre vol est agréable, serein, paisible,…

Rdv Vivacité : comment nos parents influencent ils notre relation à la nourriture ?

la vie du bon côté sylvie honoréRdv ce vendredi 29 mars dans la Vie du bon côté pour en parler et … comprendre!

Qu’est ce qui fait que certains se ruent sur la nourriture, d’autres la savourent, ou que d’autres  ne sont pas du tout attirés par elle ?
Sans le vouloir nos parents impactent notre relation à la nourriture et parfois de façon très subtile et tout à fait involontaire.
Nous découvrirons quels types de comportements, d’expériences et croyances de nos parents influencent nos comportementss alimentaire.

Nous avons besoin de vos témoignagnes ! Si vous souhaitez intervenir sur Antenne, merci de me contacter 0478/997157!

Le sentiment d’injustice : à quoi il peut mener!

sentiment d'injustice

Vous est il arrivé de vivre un sentiment d’injustice ? Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi des situations à la base banales, peuvent prendre une tournure impressionnante, entrainer des réactions paraissant disproportionnées ? Je vous illustre par un exemple de la vie de tout les jours ce qui se trame en toile de fond d’un sentiment d’injustice … lorsqu’une personne a pour valeur principale la justice, elle sera d’autant plus sensible aux situations où elle ne se sent pas respectée.

Imaginez, … Monsieur Dupont se rend au Car Wash, il s’apprête à payer un service pour recevoir en échange une voiture plus propre et plus agréable. Malheureusement, il y a défaut dans le service et le véhicule, plutôt que d’être plus beau, … est endommagé. Non seulement il n’a pas reçu ce pour quoi il a payé, mais en plus, il va devoir payer plus pour les dégâts occasionnés par d’autres. Alors il demande que « justice soit faite » et s’adresse de bonne foi au prestataire de service. Comme la justice fait partie de ses valeurs personnelles, il part avec un apriori positif quant à la suite qui sera réservée à sa demande.

Et là, plusieurs scénarios sont possibles :

Le premier : il adresse sa demande, une fois, deux fois, trois fois, … elle est ignorée. Son sentiment d’injustice ne fait qu’augmenter, car il n’est pas entendu. Il se met en chemin vers d’autres moyens d’être pris en considération par la personne concernée, mais aussi par d’autres.

Deuxième scénario possible
Sa demande est renflouée par un commerçant peu visionnaire, peu soucieux de son image de marque. Un commerçant rigidifié qui se retranche derrière un panneau d’affichage « nous déclinons toutes responsabilités, … ». Un commerçant qui ignore l’utilité de questionner une autre position perceptuelle « qu’est ce que je ressentirais à la place de mon client ».  Là encore, le sentiment d’injustice est bien nourri. Le client commence à évaluer de façon plus large les dommages encourus. Il en fait l’inventaire, et le sentiment d’injustice ne fait que croître. Voilà qu’il réalise que le préjudice est bien plus important : le temps qu’il a perdu à passer des messages dont on accuse pas réception, le véhicule endommagé nuit à son image commerciale, … alors il commence à objectiver, chiffrer, s’intéresse à la procédure légale à suivre, … bref l’escalade est bien amorcée. A ce stade, il n’est pas prêt à faire machine arrière.

Troisième scénario
Sa demande est prise en considération. Le commerçant analyse la situation, prend le temps de se demander ce qu’il ressentirait lui dans la même situation. Le commerçant prend ses responsabilités. Le client se sent entendu, il apprécie cette réaction humaine et parle positivement de l’entreprise autour de lui.

En conclusion : lors du vécu d’un sentiment d’injustice, il y a recherche de réparation. Plus la demande est ignorée et renflouée, plus la personne lésée risque d’aller bien au-delà de ce qu’elle demande à la base. Le fait de ne pas être entendu par l’interlocuteur concerné atise l’envie de déclarer à d’autres, au public. Pain béni pour les réseaux sociaux.  Mais, comme ce n’est pas la personne concernée qui donne réponse, la frustration reste présente et la personne assouvi ce besoin en continuant à crier au monde, déclarer publiquement, toujours plus fort.

La personne lésée qui n’est pas écoutée, risque de réclamer davantage et de trouver les moyens de se rendre justice, parfois en sous-terrain et de manière pas toujours visible (en réponse au fait d’être ignorée).

Pour couper l’herbe sous le pied à ce type d’escalade, dans la relation qu’elle soit commerciale ou autre, il y a d’abord lieu de pouvoir écouter la plainte, y donner suite de façon juste. La meilleure façon d’y parvenir est simple, il suffit de se demander, “qu’est ce que moi, en tant que personne, je ressentirais si j’étais à la place de l’autre?” Ou de s’intéresser à cette maxime

“Traitez les autres comme vous souhaitez l’être”.