Arrêt tabac par hypnose

arrêt tabac par hypnose

Cette fois c’est vous qui allez gagner, 3 trucs pour arriver à arrêter de fumer !

Vous avez déjà essayé d’arrêter de fumer plusieurs fois et vous n’y croyez plus trop ?
Voici 3 trucs pour vous remotiver à arrêter de fumer!

1 L’attitude mentale : il n’y a pas d’échec, que du feed back!

Si vous avez arrêté et repris, c’est pour une ou plusieurs raisons. Elles vous amènent de l’information. Prenez le temps et surtout la distance pour comprendre comment et pourquoi vous avez replongé. Ces informations vous seront précieuses pour vous libérer définitivement de la cigarette. Avez-vous repris par absence de motivation, en contact avec d’autres, … demandez-vous comment vous feriez la prochaine fois dans des circonstances similaires. Soyez stratégique et préventif !

2. Comprenez bien que la cigarette ne déstresse pas!

Le fait de fumer vous  palce dans un état de manque physique permanent, vous le savez, la nicotine est une drogue dure. C’est le fait d’en manquer (c’est le cas peu après que vous ayez éteint une cigarette) qui vous maintient sous stress. Ainsi, la cigarette ne déstresse que le fumeur, la personne sous la dépendance du tabac. Une fois que vous êtes désintoxiqué(e) physiologiquement l’apport de nicotine n’aura aucun effet apaisant, bien au contraire, elle gérera de l’inconfort.

3. Optez pour un sevrage tabac réaliste et écologique

Les risques d’un arrêt tabac en une ou deux séances sont nombreux : prise de poids, dépression, obsession de la cigarette, compensation par la nourriture et l’alcool, irritabilité, rechute,…
Un bon sevrage tabac vous permet de travailler en profondeur sur les différents aspects de la dépendance : physiologique, émotionnel, comportemental, … Vous allez apprendre à désaprendre à fumer et surtout à rester libre autant de corps et d’esprit tout au long de votre vie.

Agissez tant qu’il est encore temps ! Rejoignez-nous au prochain sevrage tabac par hypnose –  au centre formathera Liège, ou à Xhoris.

Maigrir par auto-hypnose : les différents types de faim

manger par faim ou par envie de manger auto hypnose pour maigrir sortir de la boulimie Formathera Liège

Quand mangez-vous?
Par faim ou envie de manger ?

Vous souffrez de troubles du comportement alimentaire, comme la boulimie, … vous vous demandez si vous mangez par faim ou par envie ?
Comment faire pour discerner les deux et manger seulement quand vous avez faim, une vraie faim physiologique ? …

Vous allez l’apprendre et, surtout, intégrer ce nouveau comportement lors de ce prochain atelier je mincis par hypnose, les différents types de faim. Mais aussi lors des ateliers qui ont trait aux envie de manger alors que vous n’avez pas faim, par exemple “émotions et appétit” – “je mange quand je me sens vide et seul(e) – “gérer les envies, la peur de perdre le contrôle”, ….

Je vous rejoinds aux ateliers ! 

Nous ne mangeons pas que lorsque nous avons faim …
L’acte de manger n’est pas toujours, alors qu’il le devrait, être lié au fait de percevoir la faim physiologique.
Cette dernière est la conséquence d’une baisse du taux de sucre, et se manifeste par des symptômes physiques allant de la sensation de faiblesse musculaire, aux tremblements

De toute évidence, nous mangeons aussi à d’autres occasions :

  • parce qu‘il est « l’heure »
  • parce qu’une odeur nous y invite
  • parce que la vue d’un aliment exerce une attraction irrésistible
  • par mimétisme
  • par conformisme
  • parce que quelqu’un nous y invite
  • parce qu’une émotion se présente  ….

Manger sans faim, vous fait manger sans fin !

La seule vraie bonne raison de manger, c’est lorsque cette faim physiologique se présente.
Dans tous les autres cas, il s’agit de stimulations créant l’envie de manger.
Lorsque ces envies se présentent, il y a d’autres réponses, bien plus adéquates, à pouvoir fournir.
Une des premières étapes consiste à identifier quel type de faim nous anime.

Des techniques simples d’auto hypnose permettent de distinguer de façon réflexe, une vraie faim d’une envie et d’adopter un comportement réponse autre, bien plus adapté au réel besoin sous-jacent.

PS : pour pratiquer de chez vous, ou prolonger les effets des ateliers, pensez aux hypnopulse.

Arrêt tabac par hypnose

arrêt tabac par hypnose liegeL’arrêt tabac par hypnose est de plus en plus reconnu et utilisé par les professionnels de la santé et arrêter de fumer facilement n’est pas toujours évident! 

Il arrive que l’on sorte de la dépendance à la nicotine mais que l’on reste dans une sorte de nostalgie par rapport à l’époque où on fumait.

Certains vont jusqu’à développer des troubles dépressifs, augmenter une consommation d’alcool, d’aliments, se mettre à grignoter sans cesse.

 

Un sevrage tabac par hypnose bien conçu et bien adapté à vos particularités vous permet d’éviter ces écueils et de vous libérer de cette habitude de façon définitive et confortable.

Sevrage tabac, astuce 1 : posez vos priorités

Si vous consommez de l’alcool de façon régulière, et vous sentez ne fusse qu’un peu dépendant, envisagez d’abord cet aspect. Il est à prendre en considération prioritairement. Si vous avez un problème de comportement alimentaire : boulimie, hyperphagie, grignotage, … donnez la priorité au sevrage tabac tel qu’il est proposé par hypnose-liege. Vous pouvez en même temps effectuer les ateliers je mincis par hypnose, la démarche en sera plus facile. Lors des sevrages, nous y travaillons sur l’aspect de l’oralité, ce qui améliorera votre relation à la nourriture.

Sevrage tabac, astuce 2 : comprendre les dépendances

Il y a différents types de dépendances liées au fait de fumer la cigarette, le tabac, la pipe, …
Lors du sevrage tabac hypnose Liège, nous agissons sur les trois plans de dépendance :

  • physique : nous atténuons les symptômes de manque, du à l’arrêt de la nicotine, considérée comme drogue dure par l’Office National de la Santé,
  • psychologique et émotionnel : grâce aux séances d’hypnose spécifiques, vous prendrez une distance émotionnelle et acquérez des outils d’auto-hypnose pour gérer vous-même vos émotions, vos envies, à la gestion des émotions, des envies,…
  • comportementale : le fait de fumer entraîne des habitudes et la mise en place de rituels. Par des techniques comportementales conjointes à l’hypnose, vous apprenez à prendre conscience de ces habitudes et rituels, puis à les assouplir pour ensuite les laisser sortir naturellement de votre vie.

Sevrage tabac, astuce 3 : prendre le temps, apprendre!

La majorité des personnes que je reçois pour un sevrage tabac par hypnose a déjà tenté d’arrêter de fumer à plusieurs reprises.
Ces tentatives ont beaucoup à vous apprendre! L’échec serait de ne pas avoir essayé.
A force d’essais, vous apprenez des choses sur vous et petit à petit vous allez apprendre à désapprendre à fumer.
Le sevrage tabac hypnose Liège se déroule en 6 à 8 séances, généralement 6 suffisent.
Les arrêts en 1 ou 2 séances comportent un risque plus élevé de tension, d’irritabilité, frustration, rechute et prise de poids.
Le programme hypnose Liège vous propose une démarche équilibrée et sur le long terme, que vous entreprenez une fois dans votre vie!

Sevrage tabac, astuce 4 : la bonne formule

Il peut être motivant d’arrêter de fumer en groupe, si’l y a un autre problème de dépendances, l’individuel est plus adéquat. Hypnose Liège propose différentes formules de sevrage tabac par hypnose :

  • en individuel,
  • en couple,
  • en famille,
  • entre amis : dans le cadre de coaching sané en cercles privés
  • en entreprise

Les mp3 d’hypnose pour se libérer de dépendance peuvent déjà vous aider dans votre démarche.

Dépendance à l’alcool? Etes-vous à risque?

dépendance à l'alcool

Risquez-vous la dépendance à l’alcool?

Vous êtes-vous déjà questionné sur votre consommation d’alcool ? Il vous parait normal de consommer du vin, de la bière, de façon quotidienne, ou hebdomadaire, mais, est-ce que vous vous mettez en danger, est-ce que vous vous exposé à un risque de dépendance à l’alcool ?

Pour le savoir, le critère est simple !

La réponse est non si vous dégustez lors de repas, lorsque par exemple le vin a pour but de mettre en valeur un met, les différentes saveurs d’un repas.

La réponse est oui, vous vous mettez en danger, si votre consommation a pour but de modifier votre état d’esprit, vous relâcher, vous donner confiance en vous, … ou encore décompresser, vous sentir plus à l’aise avec les autres. Dans ces cas de figure, l’alcool rempli donc une fonction, elle devient une sorte de béquille. Si vous rencontrez des épreuves de vie, le risque pour que vous vous retourniez vers un moyen que vous connaissez déjà est très élevé. Et si c’est l’alcool, c’est là que le risque d’entrer dans le cercle vicieux de la dépendance existe.

Lors d’accompagnement en sevrage alcool, l’histoire que j’entends est souvent la même!

« Je consommais juste de façon sociale, ou le  vendredi pour décompresser. Puis je me suis aperçu que les quantités augmentaient de plus en plus, que je cherchais les occasions festives,… d’ailleurs tous mes amis consomment de l’alcool et ils ont une vie normale »
Sauf que si vous y regardez d’un peu plus prêt, … vous remarquerez les effets d’une consommation régulière : irritabilité, sensibilité accrue, méfiance, propension à la colère, à des états permanents d’insatisfaction, de dépression, … ceci invitant à consommer de plus en plus pour s’apaiser.

Alors que faire si vous constatez que vous êtes dans ce type de consommation ?
Je vous invite à réorienter tout doucement votre usage vers un plaisir gustatif, et progressivement mettez d’autres choses en place pour remplir les mêmes fonctions que l’alcool. Aussi, l’hypnose pourra vous aider à modifier vos habitudes, à trouver d’autres ressources et d’autres moyens de décompression, de gestion du stress, de confiance en soi,..

Osez vous aussi vous questionner par rapport à vos relations. Etes vous entouré presqu’uniquement de personnes qui consomment ? Qui poussent les autres à consommer , leur glisse un verre entre les mains sans leur demander leur avis, …
Osez voir où on en est, c’est une étape importante !
A votre bonne santé !

Les 5 motifs de consultation en hypnose les plus fréquents.

ThérapieEn quittant votre consultation en hypnose, vous demandez-vous pour quel motif la personne suivante est là?

Je dévoile ….!

Un des motifs de consultation en hypnose le plus fréquent, c’est la confiance en soi!

Même si la demande n’est pas formulée avec ces mots, une grande majorité de “mal-être” ou de freins à la progression résultent d’un manque de confiance en soi. Elle permet d’aller de l’avant, de changer de profession, d’évoluer, mais aussi de s’équilibrer dans sa vie de couple, sortir de la jalousie, améliorer sa relation à l’autre, oser dire non, ….

Pourquoi l’hypnose donne de si bons résultats pour un travail sur la confiance en soi?

En hypnothérapie, nous travaillons sur  la mobilisation des ressources, l’objectif est de les inviter à émerger et à se mobiliser de la façon la plus adéquate. Ainsi, les changements se font en douceur et le “sujet”, une fois dans la vraie vie, est “surpris” de s’entendre dire ou faire, ou adopter des comportements qui s’invitent à lui de façon naturelle, juste et confortable. Etienne me raconte : “en sortant du magasin, j’ai réalisé que j’avais pour la première fois osé dire non au vendeur et demander d’autres explications, avant, je n’aurais jamais fait cela, je me sentais très calme”.

Autre motif de consultation en hypnose très fréquent : gestion du stress et ses symptômes.

Encore une fois, la demande n’est pas nécessairement formulée en ce sens, car les inconforts liés au stress sont nombreux et revêtent tant de formes différentes : insomnies, problèmes de concentration, de mémoire, maux de ventre, …
La gestion du stress et à envisager dans une approche globale de coaching santé, incluant entre autres l’hypnose.

Autres motifs de consultation en hypnose très fréquents :

Les dépendances : alcool, cigarettes, mais aussi dépendance affective ou au travail, à internet, les problèmes sexuels : éjaculation précoce, perte d’envie et de plaisir, recherche d’épanouissement sexuel, acceptation de son orientation sexuelle,  troubles alimentaires : boulimie, anorexie, …

 

Accro au sexe, porno dépendance, témoignage

porno dépendanceVoici le témoignage d’ex accro au sexe, le décodage psy de la porno dépendance, de la dépendance au sexe, et comment s’en sortir, notamment grâce à l’hypnose.

Comment je suis tombé dans la porno dépendance

Très jeune, j’ai commencé à consulter des sites pornos. Au début, je trouvais çà génial !
Désir et plaisir instantané ! Dès que je me sentais tendu ou que j’avais envie de me soustraire à la pression du quotidien j’allais sur les sites. Plus j’en consultais, plus on m’en proposait d’autres ! Je pouvais choisir le fantasme, le contexte, les personnes qui m’excitaient le plus. Tout est possible tout de suite ! Plaisir et décompression assurée.
Mais au fil du temps, je me suis senti envahi par l’obsession.
Je ne pensais plus qu’à çà : quand je pourrais y aller, ce que j’allais choisir, …
Au fil du temps, les sites ont pris de plus en plus de place dans ma vie, jusqu’à empiéter sur mon sommeil. Je n’avais pas de relations réelles, le virtuel me suffisait.

Porno dépendance, problèmes sexuels et de couple

Tout à basculé lorsque j’ai rencontré ma compagne. Bien que je la trouvais jolie, et ayant tous les atouts pour être attirantes, elle ne provoquait pas en moi le désir intense généré par les sites. J’avais besoin de penser à ce que je voyais sur les sites pendant nos relations, elle me disait qu’elle ne me sentait pas vraiment là. J’ai commencé à avoir des problèmes sexuels avec elle. Un jour, elle a découvert que je consultais ces sites et a voulu rompre.
J’ai voulu lui parler de mon problème, mais elle n’a rien voulu entendre, je lui ai dit que j’allais me faire aider, que j’étais dépendant. Elle croyait qu’il s’agissait juste de volonté, que je n’avais qu’à décider. Je tentais en vain de lui expliquer que j’étais vraiment drogué au sexe.
Finalement, elle a bien voulu me donner une chance, je lui ai promis de ne plus aller sur les sites, et je me suis investi dans notre sexualité. J’ai essayé de la rendre plus attractive, plus excitante.

Comment je me suis sorti de la porno dépendance

Le premier pas a été de reconnaître qu’il s’agissait d’une vraie dépendance, puis d’oser chercher de l’aide, et d’en trouver ! J’avais l’impression que j’étais entrain de passer à côté de ma vie.
Le travail thérapeutique consiste en un vrai sevrage :
– trouver les moyen de se déshabituer, de mettre en place d’autres réflexes,
– accepter le manque, pouvoir le gérer,
– travail sur la prévention du stress et des tensions,
– réappropriation de la « vraie « vie sexuelle.

Au fil du travail, j’ai compris des choses importantes, acquis des outils pour m’en sortir.

– j’avais mis en place cette dépendance pour gérer mon stress, il y a une intention positive de l’inconscient dans le processus, l’hypnose l’a aidé à trouver d’autres moyens,
– s’il est vrai que les sites me libéraient de tensions, j’ai compris que je me mettais moi-même la pression pour quelque part avoir « l’excuse » de les consulter, et pour qu’ils me procurent davantage de plaisir. Au plus j’étais sous tension, au plus le désir et le plaisir étaient à leur paroxysme,
– j’ai appris à détecter les premiers signaux d’alertes, je sais quand je suis plus fragile et quand il y a risque, et surtout ce que j’ai à mettre en place.

De plus en plus de personnes consultent pour une problématique de dépendance au sexe et porno dépendances. Ce témoignage est une synthèse d’accompagnements que j’ai effectué avec des personnes porno dépendantes et du travail que nous avons effectué grâce à l’hypnose.